L’Europe à l’heure du défi bulgare (La Tribune, juin 2009)

150 150 Dominique de Villepin

Dans l’indifférence générale se noue aujourd’hui une grave crise entre l’Union et un de ses Etats membres.

La Bulgarie, le pays le plus pauvre de l’Union, est à la croisée des chemins. Face aux défis de la corruption et du crime organisé, les progrès restent trop lents. La Commission, dans le cadre du suivi de l’adhésion, a marqué son inquiétude, jusqu’à suspendre, en juillet 2008, une partie des fonds européens.

L’UE ne peut s’accommoder d’un tel risque, pour la Bulgarie comme pour elle-même.

Il y a urgence à trouver une réponse satisfaisante à partir d’un diagnostic lucide. C’est ce que s’est attaché à faire le Comité Consultatif International pour la Bulgarie, composé de personnalités européennes indépendantes qui vient de remettre son rapport « La Bulgarie dans l’UE : construire un nouveau partenariat » au gouvernement bulgare.

lire plus

L’Europe est l’avenir du monde

150 150 Dominique de Villepin

La campagne européenne n’est pas à la hauteur des enjeux. Or, le besoin d’Europe n’a jamais été aussi évident. Notre modèle social, si critiqué par le passé, permet d’amortir le choc de la récession mondiale et stabilise tant bien que mal les économies. Notre tradition de dialogue est légitimée par la multipolarité. Pourtant, jamais l’Europe…

lire plus

Le risque révolutionnaire (Le Monde, Hors-série, 19 mai 2009)

150 150 Dominique de Villepin

En janvier 1848, Tocqueville prononça un discours prophétique. Le déclin apparent des passions politiques allait de pair avec la montée réelle de l’indignation sociale contre les élites : « Ne croyez-vous pas que, quand de telles opinions prennent racine, (…) quand elles descendent profondément dans les masses, qu’elles doivent amener tôt ou tard, je ne sais pas quand, je ne sais comment, mais qu’elles doivent amener tôt ou tard les révolutions les plus redoutables ? » Il quitta la tribune sous les rires de la majorité conservatrice. Un mois après, la monarchie de Juillet n’existait plus.

Existe-t-il aujourd’hui un risque révolutionnaire ? Il y a des peurs. Il y a des désespoirs. Il y a toujours un terreau dès lors que la France s’ennuie, dès lors que la France s’inquiète, dès lorsqu’elle doute de son destin. Face à une crise d’une gravité exceptionnelle, à la crue sans précédent du chômage, souvenons-nous qu’il n’est pas d’exemple dans l’histoire de France d’une dépression économique sans fièvres politiques, de 1789 aux Ligues des années trente en passant par 1830 et 1848.

lire plus

Choisissons l’initiative (Le Figaro, 18 avril 2009)

150 150 Dominique de Villepin

Le G20 a marqué un sursaut international susceptible de redonner confiance et espoir. Les responsables politiques ont su trouver un langage commun face aux difficultés financières de la planète. La France y a pleinement joué son rôle de propositions et d’initiatives.

Pour autant, ce n’est pas un aboutissement, mais un point de départ. Conservons l’élan de ce sommet pour enclencher de nouvelles dynamiques. La crise est loin d’être derrière nous. Trop d’incertitudes demeurent sur la reprise de la demande mondiale et sur l’assainissement du système financier pour considérer la guérison acquise. D’une ampleur inégalée, elle marque la fin d’un modèle de croissance et un basculement de la puissance économique de la zone euro-américaine vers la zone asiatique.

lire plus

Zao Wou-Ki – Dans le labyrinthe des lumières

150 150 Dominique de Villepin

  Des trombes d’air. Des rugissements d’eaux. Le mouvement même du monde traverse le triptyque de gauche à droite. Comme s’il était saisi d’un immense déséquilibre. Le ciel se charge de matière, les flots écument, l’un poussant l’autre au gré d’une marée de la Création. Des ères entières parcourues de ces bercements monstrueux. Le temps…

lire plus

L’avenir de notre indépendance (Le Figaro, 3 avril 2009)

150 150 Dominique de Villepin

A Strasbourg et à Kehl, le soixantième anniversaire de l’OTAN cache mal les doutes sur son avenir. Pourtant le président de la République a choisi de faire revenir notre pays dans le commandement intégré. Il y a là une réelle rupture, alors que la France avait acquis une situation originale dans l’OTAN, « un pied dedans,…

lire plus

Monsieur le Président… (Libération, 6 novembre 2008)

150 150 Dominique de Villepin

L’espoir a pour un temps chassé la peur dans votre pays. Vous en êtes devenu le dépositaire, incarnant, au long de cette campagne, les divisions dépassées, le souffle retrouvé, le pacte refondu. Au-delà, le monde entier s’est passionné pour cette élection. Mesurez les attentes, car elles vous obligent. Cet espoir est fou, bien sûr. Vous…

lire plus

Ripostes septembre 2007

150 150 Dominique de Villepin

La France et le nouvel ordre mondial

150 150 Dominique de Villepin

Monsieur le président de l’Université de Lille II, Monsieur le Premier Ministre, Monsieur le Ministre, cher François Messieurs les parlementaires, Monsieur l’adjoint au maire Monsieur le recteur, Messieurs les doyens de facultés et directeurs d’établissement, Chers amis, C’est avec grand plaisir que j’ai accepté votre invitation de me rendre aujourd’hui à l’université de Lille II,…

lire plus