Le chemin de justice. (Le Monde, 5 juin 2010)

150 150 Dominique de Villepin

L’arraisonnement brutal du Mavi-Marmara, chargé de civils, dans les eaux internationales, semble nous prouver une fois de plus l’impuissance du droit et de la raison.

Derrière ce drame, se pose à nous la question occultée du sort de Gaza. Rien ne saurait justifier qu’on prenne en otage une population d’un million et demi d’hommes, de femmes, d’enfants dans une ville asphyxiée.

Censé discréditer le Hamas, le blocus n’a fait que renforcer l’image de martyre dont se pare le mouvement. La marginalisation des radicaux ne peut qu’accompagner la paix, pas la préparer.

lire plus

Discours sur l’Europe – Cnam

150 150 Dominique de Villepin

Il faut engager un processus de retrait en Afghanistan

150 150 Dominique de Villepin

Pour une stratégie nationale de sortie de crise

150 150 Dominique de Villepin

Aujourd’hui face à la crise, nous avons le devoir de préparer notre avenir et de nous fixer une grande ambition de modernisation économique, politique et sociale.

Ne nous laissons pas aveugler par les faux débats sur l’identité nationale, par les clivages partisans et l’éparpillement des réformes, car le véritable enjeu c’est la défense de l’intérêt national.

La déferlante financière de 2008 a secoué le monde, mais, dans l’ensemble, les autorités monétaires et les dirigeants des grands pays ont su faire preuve de sang-froid et de sens des responsabilités.

La France a même mieux résisté que beaucoup d’autres. Pourquoi ? Non pas tant en vertu des politiques menées qu’en raison des évolutions structurelles de notre pays, qui se détourne peu à peu de l’industrie et tire sa croissance de l’appétit de son marché intérieur, un peu à l’écart de la mondialisation. Mais il amortit aussi les chocs extérieurs par un modèle social solide et un Etat encore fort.

lire plus

Hommage à Mahmoud Darwich

800 915 Dominique de Villepin

Dans un de ses poèmes, Mahmoud Darwich a écrit que la rose est devenue blessure. Ces mots révèlent bien le destin d’un poète. Car, chez Darwich, le Poème et l’Histoire sont indissociables. Ils sont deux formes de la Vie. La ferveur du peuple palestinien à la mort de Mahmoud Darwich montre à quel point il…

lire plus

Rencontre avec Zao Wou-Ki et Pierre Soulages

150 150 Dominique de Villepin

40 ans après la Lune, quel défi pour l'humanité? (Site internet, juillet 2009)

150 150 Dominique de Villepin

Le temps des grandes aventures collectives est-il fini ? Je ne le crois pas, car c’est l’antienne qui revient au lendemain de toutes les grandes conquêtes. Le dépassement des limites autant que l’esprit d’invention s’ancrent au plus profond de la destinée humaine. Nous ne pouvons faire autrement : nos racines plongent dans notre avenir.

Mais je crois cependant que nous avons changé d’époque. Le sens de la conquête s’est modifié. Il ne s’agit plus de partir à l’assaut de nouveaux territoires. Cinq siècles de grandes découvertes, de mondialisation hémiplégique exclusivement occidentale et d’épuisement d’un monde infini sont en train de s’achever. Nous entrons dans le temps de la maturité. L’enjeu c’est désormais moins la conquête que la responsabilité et la maîtrise de nos forces.

lire plus

L’Europe à l’heure du défi bulgare (La Tribune, juin 2009)

150 150 Dominique de Villepin

Dans l’indifférence générale se noue aujourd’hui une grave crise entre l’Union et un de ses Etats membres.

La Bulgarie, le pays le plus pauvre de l’Union, est à la croisée des chemins. Face aux défis de la corruption et du crime organisé, les progrès restent trop lents. La Commission, dans le cadre du suivi de l’adhésion, a marqué son inquiétude, jusqu’à suspendre, en juillet 2008, une partie des fonds européens.

L’UE ne peut s’accommoder d’un tel risque, pour la Bulgarie comme pour elle-même.

Il y a urgence à trouver une réponse satisfaisante à partir d’un diagnostic lucide. C’est ce que s’est attaché à faire le Comité Consultatif International pour la Bulgarie, composé de personnalités européennes indépendantes qui vient de remettre son rapport « La Bulgarie dans l’UE : construire un nouveau partenariat » au gouvernement bulgare.

lire plus

L’Europe est l’avenir du monde

150 150 Dominique de Villepin

La campagne européenne n’est pas à la hauteur des enjeux. Or, le besoin d’Europe n’a jamais été aussi évident. Notre modèle social, si critiqué par le passé, permet d’amortir le choc de la récession mondiale et stabilise tant bien que mal les économies. Notre tradition de dialogue est légitimée par la multipolarité. Pourtant, jamais l’Europe…

lire plus

Le risque révolutionnaire (Le Monde, Hors-série, 19 mai 2009)

150 150 Dominique de Villepin

En janvier 1848, Tocqueville prononça un discours prophétique. Le déclin apparent des passions politiques allait de pair avec la montée réelle de l’indignation sociale contre les élites : « Ne croyez-vous pas que, quand de telles opinions prennent racine, (…) quand elles descendent profondément dans les masses, qu’elles doivent amener tôt ou tard, je ne sais pas quand, je ne sais comment, mais qu’elles doivent amener tôt ou tard les révolutions les plus redoutables ? » Il quitta la tribune sous les rires de la majorité conservatrice. Un mois après, la monarchie de Juillet n’existait plus.

Existe-t-il aujourd’hui un risque révolutionnaire ? Il y a des peurs. Il y a des désespoirs. Il y a toujours un terreau dès lors que la France s’ennuie, dès lors que la France s’inquiète, dès lorsqu’elle doute de son destin. Face à une crise d’une gravité exceptionnelle, à la crue sans précédent du chômage, souvenons-nous qu’il n’est pas d’exemple dans l’histoire de France d’une dépression économique sans fièvres politiques, de 1789 aux Ligues des années trente en passant par 1830 et 1848.

lire plus