De Washington à New-Delhi : Né au Maroc en 1953, Dominique de Villepin passe une grande partie de son enfance et de son adolescence à l’étranger, notamment au Venezuela et aux Etats-Unis avant de s’installer en France en 1968. Diplômé d’une licence de Droit et de Lettres, de l’Institut d’Etude Politique de Paris, et de l’Ecole Nationale d’Administration, il choisit la carrière de diplomate. Affecté en 1980 à la Direction des Affaires africaines et malgaches du Quai d’Orsay, il est ensuite nommé à l’Ambassade de France à Washington DC de 1984 à 1989. Il entre ensuite comme conseiller à l’Ambassade de France à New Delhi de 1989 à 1992.

Quai d’Orsay, Beauvau, Matignon : En 1993, Dominique de Villepin devient directeur de cabinet du ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé, avant d’être nommé par le Président Jacques Chirac Secrétaire général de l’Elysée de 1995 à 2002. Dominique de Villepin se voit confier le ministère des Affaires étrangères de mai 2002 à mars 2004, période durant laquelle, confronté à la crise irakienne, il exprime les positions françaises en faveur de la paix à la tribune des Nations Unies.  En 2004, il est nommé ministre de l’Intérieur du gouvernement Raffarin, puis Premier ministre un an plus tard. Chef du gouvernement de 2005 à 2007, Dominique de Villepin concentre en particulier son action sur la baisse du chômage, la réduction des déficits et de la dette publique ainsi que sur la relance de la croissance et de l’innovation avec la mise en place des pôles de compétitivité.

A travers les livres : Passionné d’histoire et de poésie, Dominique de Villepin a toujours accordé une place de premier plan à la littérature. Il est l’auteur de plusieurs essais historiques sur Napoléon Ier (Les Cent-Jours ou l’esprit de sacrifice, 2001, La chute ou l’Empire de la solitude, 2008), sur la diplomatie, l’Europe et les relations internationales (Le Requin et la mouette, 2004), ainsi que de textes consacrés aux poètes (Eloge des voleurs de feu, 2003) et aux peintres, notamment à Zao Wou Ki. Dominique de Villepin a également publié plusieurs recueils de poèmes. Son dernier ouvrage est paru en novembre 2016.

Bibliographie

2001 / Les Cent-Jours ou l’esprit de sacrifice (Perrin, 2001)
2002 / Le cri de la gargouille (Albin Michel, 2002), essai.
2003 /  Éloge des voleurs de feu (NRF-Gallimard, 2003), essai
Un autre monde (L’Herne 2003), discours, préface de Stanley Hoffmann
2004 / Le requin et la mouette (Plon/Albin Michel, 2004), essai
2005 / Histoire de la diplomatie française, préface, coll. Jean-Claude Allain, Françoise Autrand, Lucien Bély (Perrin, 2005)
L’Homme européen, avec Jorge Semprun (Plon, 2005), essai
2006 / Zao Wou-ki : Carnets de voyage 1948-1952 (Albin Michel, 2006), préface
2007 / Le soleil noir de la puissance, 1796-1807 (Librairie Académique Perrin, 2007)
2008 / Hôtel de l’Insomnie (Plon, 2008), essai
La chute ou l’Empire de la solitude, 1807-1814 (Perrin, 2008.)
2009 / La cité des hommes (Plon, 2009), essai
Le dernier témoin (Perrin, 2009), roman
2010 / De l’esprit de cour (Perrin, 2010), essai
2011 / Notre vieux pays, (Plon, 2011)
Effilage du Sac de jute, René Char, Zao Wou-Ki (Gallimard, 2011), préface
2012 / Seul le devoir nous rendra libres, (Le Cherche Midi, 2012)
Zao Wou-ki : 1935-2010 (Flammarion, 2012)
2015 / La Chute de Napoléon (Perrin, 2015)
Zao Wou-Ki et les poètes (Albin Michel, 2015)
2016 / Mémoire de paix pour temps de guerre (Grasset, 2016)